Les Composants de surface CMS

Accueil/cms-smd

Les premiers « CMS »

Dès les années 1982 la SSB sur 10 GHZ commençait à faire parler d’elle, un OM anglais G3JVL avait mis au point un mélangeur révolutionnaire et un système de filtres à cavités résonnantes générateur de BLU qui sortait 2 mW HF et assurait déjà des liaisons à plus de 200 km .

On parlait aussi de transistors à l’arséniure de gallium, nos premier CFX 14 et 30 de RTC datent de 1984, avec l’arrivée du substrat Duroïd et des CMS. Ces 3 composants réunis nous permirent la construction expérimentale d’amplificateurs HF ( très petite puissance ) émission et réception 10 GHZ. Tout ceci pour confirmer que l’utilisation des CMS et leur approche, date déjà.

Les « CMS » aujourd’hui

Depuis quelques années, le développement fulgurant de l’informatique et de la téléphonie portable, grandes consommatrices de composants CMS, en a fait baisser notablement le prix. Désormais ces composants CMS sont devenus « grand public » et proposés à la vente sur catalogues par certaines firmes ou en sachets assortiments dans certaines manifestations radioamateurs (brocantes, marchés au puces).

Face aux CMS beaucoup d’Oms sont désorientés, leur présence serait-elle issue d’un autre monde ? Si jadis les CMS se limitaient seulement aux résistances et aux condensateurs (bien que le BFR93, fabrication CMS du BFR 91 soit antérieure à 1982, désormais la gamme totale de toute la chaîne des composants actifs y est représentée (C.I, transistors, MMIC, diodes, quartz etc...). Le but de cet article est de vous expliquer et de vous montrer d’une façon concrète que bidouiller avec des composants CMS est aussi facile en BF, HF, qu'avec les composants dits « traditionnels ».

Nous nous efforcerons aussi de vous démontrer l’inexactitude de certains préjugés et commentaires, refuge argumentaire d’une certaine méconnaissance en la matière, ou de l’élitisme obscur de certains « aficionados » dans la culture des micro-composants.

CMS
La construction radio est un art multi-techniques comme la peinture et l'écriture F6BCU